Mot du Président à l’occasion de l’inauguration de la « Maison pour les Familles »

« Le Conseil d’administration de l’UDAF lors de sa séance du 21 janvier 2012 a souhaité proposer sa candidature à l’appel à projet, lancé par la Secrétaire d’Etat à la Famille, en vue de l’attribution de l’appellation « Maison pour les familles », qui vise à promouvoir des espaces privilégiés de soutien à la parentalité.
En effet, de par ses missions légales, ses services et son réseau de concertation et de représentation, l’UDAF est un interlocuteur privilégié des familles. L’accompagnement de celles-ci dans leur fonction parentale demeure une priorité.L’UDAF des Cotes d’Armor a toujours inscrit son action en direction de toutes les familles et plus particulièrement celles en situation de difficulté soit par ses différents services, soit par des actions d’information, de sensibilisation ou d’accès aux droits. C’est ainsi que dès 2005, l’UDAF a été labellisée PIF (Point info famille).

En 1979, l’UDAF s’est installée dans un bâtiment « Maison des familles » situé en plein centre ville, accessible aux personnes handicapées et qui regroupe non seulement l’UDAF mais également les mouvements familiaux qui y ont leur siège et/ou leur bureau pour leurs diverses activités. La volonté du conseil d’administration était de rassembler dans un immeuble commun, un maximum d’associations familiales pouvant apporter dans un même lieu, des réponses multiples aux besoins et demandes des familles. Déjà la volonté de l’UDAF était de disposer d’un lieu identifié où les familles pouvaient venir se renseigner et obtenir une réponse globale à l’ensemble de leurs préoccupations.

Je soulignerai le travail remarquable fait au quotidien par les mouvements familiaux qui ont leurs bureaux dans ce lieu : familles rurales, les familles catholiques, Vacances et familles, l’UNAFAM, la CSF, l’association des veufs et des veuves.

L’originalité de leur intervention auprès des familles costarmoricaines en fait de vrais précurseurs dans de nombreux domaines : groupe de parole et d’échange, ateliers d’éveil, ateliers petite enfance, ateliers itinérants, café parents, chantiers éducatifs, conférences parentalité, développement de service aux familles dans le secteur des loisirs, des premiers départs en vacances, la lutte contre l’isolement avec des sorties, de la défense du consommateur, des locataires, le micro crédit, l’accompagnement budgétaire, …


La Maison des familles
 permet aussi à d’autres associations qui ont ou non leur siège ici, de tenir des permanences, de réunir leurs adhérents, d’organiser des sessions de formation pour leurs bénévoles. Je citerai par exemple, enfance et familles d’adoption, les associations familiales maritimes, APEDYS, Jumeaux et Plus 22, l’association familiale départementale, l’association des familles internautes, l’ADMR, Al Anon, l’Hirondelle, l’association des assistantes maternelles et familles d’accueil.La Maison des familles accueille aussi des associations qui sans être association familiale ont un lien direct avec les familles ou les jeunes, comme l’ADIJ, l’association LE GUE, Espoir armor, accès armor, La Maison des familles, c’est également un ensemble de services en faveur des familles, gérés soit directement par l’UDAF (accompagnement budgétaire, micro crédit social, service mandataire judiciaire à la protection juridique des majeurs qui fête cette année son 20ème anniversaire, tuteurs familiaux, MASP, observatoire des familles, médaille de la famille… ), soit par des associations familiales, soit encore par des intervenants extérieurs comme la thérapie familiale, le conseil conjugal, …

La Maison des familles, c’est aussi un lieu de rencontre de nos partenaires : le conseil de familles des pupilles de l’Etat, le REAAP,  la MCE (maison de la consommation et de l’environnement)… L’UDAF est habituée à travailler en réseau et en partenariat, soit en interne (par son maillage de représentations dans les centres communaux d’action sociale ou dans les instances départementales dans tous les domaines de la vie familiale et son réseau associatif composé de 23 mouvements familiaux regroupant une centaine associations implantées sur le département), soit avec les partenaires extérieurs, avec le souci constant d’être au plus près des préoccupations des familles.

  • Dans le domaine de la parentalité, l’UDAF est également co-pilote du REAAP (Réseau d’Ecoute d’Appui et d’Accompagnement des Parents) avec la CAF, le Conseil Général, la DDCS, la MSA.
  • Dans celui des liens intergénérationnels avec la fédération des œuvres laïques dans le dispositif lire et faire lire.
  • Au niveau de la santé :
    ° avec la ligue contre le cancer pour l’agenda scolaire,
    ° avec les services PMI du conseil général, les associations de parents d’élèves, l’éducation nationale, la CPAM, ADEC armor, les droits des femmes, l’ARS, les centres de planification et d’éducation familiale, la ligue contre le cancer sur la campagne de prévention relative au dépistage contre le cancer et la sensibilisation à la vaccination contre le papillomavirus.
  • Au niveau de l’environnement : partenariat avec Saint-Brieuc agglomération, l’agence locale de l’énergie dans le cadre de l’agenda 21 de l’UDAF.

La liste est longue, ce ne sont ici que quelques exemples Aussi pour notre UDAF et les mouvements familiaux, il allait de soit qu’au quotidien et depuis des décennies, nous remplissions le cahier des charges pour postuler, tant par l’information des familles sur les droits, les prestations sociales et familiales, que par l’accompagnement des familles sur le soutien à la parentalité.

Selon la philosophie de Roger Burnel, un des éminents président de l’UNAF : « Il n’est pas nécessaire de détenir toute l’information mais plutôt de savoir où trouver l’information »Ainsi, nous avons plus de chance d’avoir une information actualisée et de trouver des réponses pertinentes dans le domaine concerné.

Le champ de la vie familiale est très vaste et nous ne pouvons être spécialistes dans tous les secteurs, aussi l’UDAF certes rassemble un centre documentaire important qu’elle met à jour régulièrement et qui lui permet de donner une information de premier niveau, mais surtout avec son PIF (Point info Famille), elle s’est tissée un réseau partenarial vers lequel elle oriente les familles qui ont besoin d’une information plus pointue.

Aujourd’hui, c’est un moment important pour l’UDAF des Côtes d’Armor, en effet si nous étions jusqu’à maintenant propriétaire des appellations « Maison des familles » et « la maison des familles », c’est parce que nous avions déposé auprès de l’INPI ces deux noms. En effet, il nous paraissait important que l’UDAF protège ces appellations qui lui correspondent parfaitement depuis sa création le 4 juillet 1945 en tant que représentante officielle des familles auprès des pouvoirs publics, comme l’a voulu le législateur par l’ordonnance de mars 1945. Désormais, l’appellation officielle « Maison pour les Familles » figure sur le fronton du 28 Bd Hérault, c’est pour nous une labellisation ministérielle officielle et je cite la lettre ministérielle « cette reconnaissance récompense le dynamisme, l’excellence et la proximité dont elle témoigne pour l’accueil, l’accompagnement et le soutien aux familles ». »

Le Président
Lionel LE BORGNE